HalimaDoula écriture

Le soin rituel Rebozo

Accueil > Blog > Le soin rituel Rebozo

Décembre 2019

Afin de vous accompagner au mieux (et de prendre du bon temps), je teste régulièrement les services de mes consœurs dans le but de disposer d’un carnet d’adresse « testé et approuvé ». Voici mon expérience du soin Rebozo que j’ai reçu à La Hutte à Ixelles.

HalimaDoula Rituel Femme

J’ai été chaleureusement accueillie par Céline et Clémentine, sages-femmes et massothérapeutes, entre autres qualités. On a dégusté une tisane sucrée en faisant brièvement connaissance et en discutant de mon intention pour cet après-midi de soin.

La tisane me sera proposée tout au long du rituel. Elle est forte en goût et sucrée, a pour propriétés de détoxifier le corps, de le relaxer et en même temps le nourrir.

Première étape: le massage

Après cette brève introduction, j’ai été enveloppée nue dans un linge, puis chaque partie de mon corps à été mise au jour pour être massée et remballée dans son écrin de coton, en partant des pieds et jusqu’à la tête, mon visage restant dégagé. La qualité et la durée du massage m’ont permis de lâcher prise mentalement et de me laisser complément aller au plaisir et à la détente. Je crois même avoir grogné de plaisir, si pas un peu ronflé!

Deuxième étape: la sudation

J’ai ensuite évacué sueur, stress et toxines dans une cabine de sudation (comme un mini hammam individuel). On s’hydrate bien avant. La chaleur est intense. Le corps, huilé et détendu, sue abondamment. C’est à la fois étrange et agréable de sentir les frontières de son enveloppe corporelle devenir floues. On essaie d’y rester longtemps, sans non plus se faire violence, avec un maximum de vingt minutes. Je suis sortie de la hutte de sudation dans un état de conscience altéré, comme suspendue dans l’espace et le temps.

La confiance est indispensable à ce moment du rituel, d’où l’importance de bien se renseigner avant de s’engager et de se sentir à l’aise avec les praticiennes et dans le lieu où le soin prend place. La fatigue prend le dessus, la détente est intense et j’ai eu besoin de me reposer sur mes consœurs comme sur des béquilles. Le soin rituel nous met à nu…

Troisième étape: le resserrage

Enfin, j’ai reçu le resserrage du corps, cette fois de la tête jusqu’au pieds, au moyen du fameux coton tissé Rebozo qui donne son nom au rituel. La pression est forte mais je reste en contrôle, c’est moi qui communique aux praticiennes mes limites quand à l’intensité du resserrage. Le temps n’est pas compté, le silence règne. Peu à peu je reprends mes esprits et mon cerveau se remet à fonctionner consciemment. La renaissance a lieu.

Le resserrage est agréable mais moins insouciant que le massage. Je sens qu’il se passe quelque chose, qu’il y a un enjeu. J’écrivais plus tôt au sujet de mon intention. C’est maintenant qu’elle prend forme et se concrétise. Je la pense, je la médite, je la met en images dans mon esprit, je la crée. Soutenue, maintenue et portée par le coton, je me laisse aller à la vivre pleinement.

Conclusion

Au début et tout au long du soin, j’ai été enveloppée et mise à nu à plusieurs reprises. Le premier enveloppement était stressant. Je me suis sentie comme dans un linceul, mais peu à peu j’ai ressenti le bien-être d’être emmaillotée comme un poupon. La sensation d’être enserrée m’a rappelée celle du « holding » (expérimentée en classe de massage) et m’a beaucoup relaxée. La perception corporelle d’être tenue offre un relâchement profond et particulièrement agréable tant dans le corps que mentalement.

Symboliquement, le fait d’être couverte et découverte à de nombreuses reprises, pour à la fin devoir se défaire soi-même de l’enveloppe de tissus, permet une vraie renaissance.

La succession du massage, de la sudation et du resserrage offre une détente profonde et agréable. Ce fut pour moi un moment d’amour de moi à moi, un moment égoïste de plaisir et de lâcher-prise. Quand ce fut terminé, j’étais rassérénée et pleine d’espoirs. Je sentais que j’avais laissé quelque chose derrière moi, et ouvert le chemin à d’autres choses devant moi. Je recommande vivement d’offrir  / de s’offrir ce soin rituel au moins une fois. C’est un budget conséquent qui vaut la dépense.

Pour un soin de qualité, assurez-vous qu’il sera prodigué à quatre mains (par deux personnes). Vous trouverez sur le marché des soins Rebozo « simples » offrant uniquement le resserrage corporel. Le « soin rituel », lui, comprend plusieurs étapes et nécessite un temps long pour être efficace. Prévoyez trois heures et un budget de 150 à 250 euro. Il arrive régulièrement que les praticiennes organisent des sessions découvertes pendant lesquelles vous bénéficierez du même niveau de qualité à tarif réduit. N’hésitez donc pas à profitez de ces offres (souvent en fin d’année) mais veillez à les comparer et à exercer votre esprit critique pour choisir où et avec qui vous partagerez ce moment.

J’ai expérimenté le soin rituel Rebozo avec Céline et Clémentine, à la Hutte à Ixelles, dont vous trouverez les coordonnées ici

Contactez-moi pour échanger sur ces sujets:

Hélène Michel
HalimaDoula
41 avenue Mozart, 1190 Forest
0(032) 465 847 168